.. ...

Les meilleures Caméra de surveillance IP

Hiver comme été, la caméra a son utilité pour protéger votre logement. Où que vous soyez, vous gardez un œil sur votre domicile et êtes aussitôt notifié en cas d’intrusion. Mais comment choisir parmi tous les modèles présents sur le marché ? Découvrez dans ce guide notre sélection des meilleures caméras de surveillance IP.

Au sein de la Smart Home, aussi appelée la « maison intelligente », la sécurité prend une place primordiale et un appareil idéal répond à ce besoin : la caméra IP. Elle surveille votre logement lorsque vous n’êtes pas là et vous prévient au moindre mouvement suspect via une application sur votre smartphone.

Une caméra IP possède parfois d’autres fonctions, comme la mesure de la qualité de l’air, et tient alors compte de nouvelles problématiques. Sans oublier que la surveillance n’est pas toujours à prendre au sens le plus strict, pour prévenir une intrusion : il peut s’agir de garder à l’oeil son animal de compagnie, que l’on peut interpeller grâce au haut-parleur intégré à la caméra. Le design évolue également et certains modèles font preuve d’élégance.

Calex Camera Smart Home:

Oeuvre de la marque néerlandaise Calex, cette caméra Wifi est vendue exclusivement dans les magasins Carrefour, mais se déniche aussi sur le web. Elle se distingue par son petit prix et son gabarit qui l’est tout autant. Le pied flexible est une bonne idée et il peut être stabilisé grâce à un adhésif double face. La longueur du câble d’alimentation, seulement un mètre, est un peu plus regrettable. Etant donné le prix, il ne faut pas s’attendre à des caractéristiques techniques et à des performances de haute volée. Le capteur Full HD produit des images de qualité moyenne, de jour comme de nuit, et le micro et le haut-parleur sont du même niveau. Le stockage des images s’effectue quant à lui en local, sur une carte microSD (non fournie). Finalement, c’est davantage l’application mobile qui nous chiffonne. Elle repose sur la plateforme Tuya, courante aujourd’hui pour les objets objets connectés, et celle-ci manque de clarté, sans oublier les traductions parfois approximatives et ambiguës. Il n’est pas logique de trouver les notifications d’alarme et les captures d’écran enregistrées à la suite d’une détection de mouvement dans l’onglet Profil… La lecture des vidéos sur la carte SD selon une frise chronologique n’est pas non plus un modèle de simplicité. Reste la possibilité d’interfacer la caméra aux services Google et Alexa, ainsi que la création d’automatismes et de scénarios impliquant la caméra et d’autres objets Calex ou compatibles Tuya, éventuellement. Au final, les caméras de Xiaomi et Ezviz, au prix analogue, nous paraissent plus intéressantes.

Ezviz C1C PIR :

Signée Ezviz (une marque de Hikvision), cette caméra se distingue par son détecteur infrarouge, d’où le terme PIR accolé à son nom. Ce dispositif, que l’on retrouve notamment sur la caméra Protect Indoor de Somfy, a l’avantage de ne détecter que ce qui est nécessaire (êtres humains ou animaux), et pas un simple mouvement de rideau susceptible de tromper l’analyse d’image. On apprécie également le pied aimanté, qui offre une certaine liberté d’orientation. Les caractéristiques restantes, dont le capteur Full HD, sont plus classiques, mais à ce prix, il est difficile de faire la fine bouche. De qualité assez correcte, les vidéos sont encodées en H264 à 20 images/seconde et un débit maximal de 2 Mbits/s. Le micro et le haut parleur sont revanche médiocres et la sirène intégrée est à peine audible à une dizaine de mètres. Malgré quelques traductions incertaines, l’application mobile est agréable et propose des réglages intéressants, comme la programmation, le partage de la caméra ou encore la détection de «non présence» humaine (ou dit autrement, la détection d’absence). Dommage que le mode «veille», désactivant la caméra, ne soit pas plus accessible. L’enregistrement s’opère au choix sur une carte mémoire (non fournie) ou sur le cloud, moyennant un abonnement à partir de 4,99 €/mois pour un caméra, après une semaine gratuite. A noter la prise en charge d’Alexa et de Google Home. Au final, la C1C PIR est une bonne caméra.

D-Link DCS-2802KT :

Nul doute que D-Link s’est inspiré d’Arlo pour ce kit comprenant une base Wifi (à relier via Ethernet à la box Internet) et deux caméras sans fil, fonctionnant sur batterie et capables de fonctionner en extérieur (certification IP65). L’autonomie serait de six mois, à raison de trois minutes d’enregistrement vidéo par jour, lequel est déclenché par un détecteur de mouvement par infrarouge. L’hébergement est réalisé sur le cloud, une carte micro SD (non fournie, à insérer dans la base) ou un disque dur externe (à brancher sur la base). Un choix appréciable, d’autant plus que l’abonnement au cloud, d’une valeur de 49,95 €, est offert pendant un an. L’image est d’assez bonne qualité, contrairement au micro qui grésille sans cesse et au haut-parleur faiblard. Autres regrets : la caméra monobloc, interdisant d’ôter et remplacer la batterie si besoin, l’absence d’une option d’enregistrement continu 24/7 et quelques fonctions manquantes (réglages de zones de détection, partage des caméras avec un proche, etc). L’application mobile, qui prend en charge d’autres produits de la marque à vocation domotique, n’est pas non plus un modèle de clarté. Des oublis et des carences qui, espérons-le, seront rectifiés.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

objets connecte
Logo
Enable registration in settings - general
Shopping cart